L’Antre de Mitchell

Mitchell était une méchante femme, personne ne peut dire le contraire ; certains l’appelaient même sorcière. Elle ne pouvait jamais s’empêcher de voir quelqu’un heureux sans essayer de gâcher son bonheur.

Les gens de Priest Weston avaient connu des années difficiles et une famine menaçait leur vie à tous. La Providence ne pouvait laisser les justes souffrir plus longtemps et leur envoya une vache magique. Cette vache pouvait leur fournir tout le lait dont ils pouvaient avoir besoin sans jamais se tarir. Les villageois dansèrent et chantèrent pour fêter leur délivrance. Mais Mitchell n’était pas loin, avec du mépris dans les yeux.

Tard dans la nuit, alors que tout le monde dormait, Mitchell se glissa sans bruit dans l’étable et détacha cette vache d’abondance. Silencieusement, elle se faufila à l’extérieur, tirant la vache derrière elle, jusque dans son antre, dans les collines proches. Là-haut, parmi les pierres, elle prit un vieux seau plein de trous et s’assit pour traire la vache. Combien de lait prendrait-elle? Elle voulait traire cette vache jusqu’à ce qu’elle se tarisse et meure.

Le lait coulait dans le seau. Il coulait à flots par les trous, sur le sol marécageux. Le seau n’était jamais plein, la vache ne pouvait s’arrêter de donner du lait. Mitchell voulait réussir.

Mais non, la vache rua de colère et renversa Mitchell du tabouret. Mitchell tomba tout droit dans le marais lacté que l’antre était devenue. Elle y fut engloutie et on ne la revit jamais. La vache sauta par-dessus les collines et retourna à l’endroit d’où elle venait en premier lieu.

Heureusement, les gens de Priest Weston avaient fait preuve de sagesse. Avec le lait de la vache, ils avaient fabriqué du fromage et du beurre. Cela leur durerait tout l’hiver, jusqu’à ce qu’ils puissent retourner chercher de la nourriture dans les collines environnantes.



photo by Gordon Dickins L’Antre de Mitchell

Sur le versant venteux du sud-ouest de Stapely Hill, l’Antre de Mitchell est un antique cromlech de l’Age de Bronze.

Autour de Stapely Hill, il y a d’autres cromlechs appelés Whetstones (Pierres à aiguiser) et le Marsh Pool Stone Circle. Personne n’est vraiment sûr de ce qui a motivé les hommes de l’Age de Bronze à construire ces cercles. On pense qu’ils avaient probablement une signification religieuse et pouvaient être une manière de désigner l’alignement des étoiles à des moments importants dans la vie des gens.

Le cromlech de l’Antre de Mitchell a un diamètre d’environ 27m. Il en reste 14 pierres. Elles ne sont pas espacées régulièrement, alors il devait y en avoir plus à l’origine. Plus loin, vers le sud-ouest, se trouve une pierre seule près d’un tumulus (ou tas de rochers). Cette pierre est connue sous le nom de ‘the altar’ (l’Autel).

Sur la colline de Stapely, vous vous trouvez en Angleterre mais votre vue est dominée par la masse sombre toute proche de la colline de Corndon, qui est au Pays de Galles. Par une journée claire, vous pouvez voir les beaux paysages d’une des régions les plus sauvages du Pays de Galles.

La Légende

On peut trouver une version de l’histoire dans l’église de Middleton-in-Chirbury. Elle fut gravée autour d’une colonne de grès, par le pasteur de l’église, le Révérend Brewster, en 1879. Il existe de nombreuses versions différentes de l’histoire - génération après génération, les gens du cru ont raconté et embelli l’histoire à leur manière.

Priest Weston

Le petit village de Priest Weston chevauche la frontière anglaise / galloise un peu plus d’un kilomètre au sud-ouest de l’Antre de Mitchell. Je ne l’ai pas visité récemment mais, lors de ma dernière visite, j’ai été très frappé par l’hospitalité du pub du village.


Translation: Euro Langues Assistance & Tradufrance

retracer